Alexis Provot Feat Kalam

Des Rires et Des larmes – sorti le 04 juin 2021


Composition & arrangements : Alexis Provot
Parole: Alexis Provot & Wassim Nabbli

Musiciens:

Batterie: Julian « zackarose » Dufourt
Basse & saxophones : Christophe « Skargo » Antoine
Guitares, orgue, chant, choeurs : Alexis Provot
Chant rap, choeurs: Wassim « kalam » Nabbli

Mixage : Zackarose
Mastering : Simon « Rascat » Legoff du Studio 750
Cover :Charlotte Rousselle


« Des rires et des larmes » est une chanson écrite par la main droite de Kalam – aux influences rap, et par la main gauche d’Alexis Provot – qui vient de la chanson. Comme un retour aux sources, Alexis s’est inspiré des groupes de musiques de son adolescence (Mano solo, Zebda, la Tordue, et tant d’autres des scènes indépendantes françaises et internationales), tout en y apportant ses propres couleurs…

PAROLES


Une rêverie au bord des pleurs
à ricocher comme une rumeur
D’éclats de rires
De beaux éclats qu’on éclabousse
de germes oui qui pousse
À rire aux larmes

Quand le rire est original
Il en devient subliminal
aucune vanne à l’eau
la mauvaise trouve écho.
Quand le rire devient fou
Il met le monde à genou
Il prend toute la place qu’il veut
on crie aux rires nerveux.


Quand les pleurs sont sincères
Les peurs sont sans cesse
Les pores sont censés
ravaler perles salées
Mais quand les tords sont trop grand
Que les pleurs sont torrent
Même les forts tombent à terre
quand la peine se laisse aller.
Quand les pleurs sont joués
Par des hommes enjoués
Dont la confiance est récompenses
Les pleurs qui sont tus
Par les cœurs qui sont durs
Sont bien plus douloureux qu’on pense.
Quand les pleurs sont les preuves
D’une souffrance irrévocable
les plus belles œuvres s’en abreuve
car tous sentiments nourrit l’art
quand les pleurs sont de joies
aucun doute ils sont préférable
Et ce malgré qu’il aille de soi
Que la joie marque moins l’histoire.

Une rêverie au bord des pleurs
à ricocher comme une rumeur
D’éclats de rires
De beaux éclats qu’on éclabousse
de germes qui doucement pousse
À rire aux larmes

Quand le rire est déplacé
ne pas le remarquer
Il ne dure qu’un instant
Même quand il est gênant.
Quand le rire à la couleur
d’un jaune empreint de douleur
on le file au rire salace
que tout deux on efface.


Et quand les pleurs coulent du mauvais côté
c’est que la vie file un mauvais coton
Qu’il cherche une oreille pour les écouter
Car tous les pleurs sont des appels au fond.
Et quand les pleurs coulent du mauvais côté
c’est que la vie file un mauvais coton
Qu’il cherche une oreille pour les écouter
Car tous les pleurs sont des appels au fond.
Et oui les pleurs sont les témoins
éphémères du pire
qu’il meurt seul ou sur des lèvres
Et puis les pleurs sont les voisins
Éternel du rire
Partagent les cauchemars et les rêves.



Alexis Provot et Wassim Nabbli – 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.